HTS BIO

On parle de biotechnologies dès lors que l’on utilise des micro-organismes pour intervenir dans le processus de transformation de la matière. Notre métier : les biotechnologies appliquées à l’environnement. Depuis 1988, HTS BIO conçoit et fabrique en France des produits et solutions écologiques à la pointe de l’innovation pour le nettoyage et l’entretien, la bioremédiation (dépollution biologique), l’agriculture, l’aquaculture, le traitement des eaux et les plans d’eau.
À propos de nous

VOUS HÉBERGEZ 100 000 MILLIARDS DE BACTÉRIES !

VOUS HÉBERGEZ 100 000 MILLIARDS DE BACTÉRIES !

Ce nombre vous fait tourner la tête ? Pourtant, c’est une réalité : votre corps compte environ une cellule pour 9 bactéries ! Cela vous parait dégoûtant ?

Un chiffre astronomique !

Il est vrai que cela peut sembler à la fois délirant et peu ragoûtant. Pourtant, c’est une réalité : vous êtes une véritable mégapole pour les bactéries. Une mégapole, que dis-je ? Une planète, une galaxie, un univers !

Pour comparaison, on dénombre approximativement 230 milliards d’étoiles dans la Voie lactée, notre galaxie. Vous hébergez donc environ 430 fois plus de bactéries que notre galaxie ne compte d’étoiles.

Oui, vous êtes un extraordinaire écosystème à vous tout seul.

 

peau_htsmag

Elles sont partout

Inutile de tenter quoi que ce soit pour vous en débarrasser, de vous débattre ou de paniquer, il est déjà trop tard : les bactéries vous ont envahis depuis le jour de votre naissance.

Où sont-elles ? Absolument partout : sur votre visage, vos bras, vos mains, sous vos pieds et dans votre nombril, dans votre bouche -plusieurs centaines d’espèces ! -, dans votre gorge et votre appareil digestif…

Bref, ces micro-squatteuses se nichent dans les moindres recoins de votre corps, à quelques exceptions. Votre cerveau est protégé par la barrière hémato-encéphalique. Et lorsqu’elles tentent de s’incruster dans vos poumons, elles sont gentiment reconduites vers la sortie par les cils bronchiques. « Ouf ! » pensez-vous probablement.

 

C’est grave docteur ?

Rassurez-vous, les 100 000 milliards de bactéries qui vous habitent œuvrent en très grande majorité pour votre bien-être et votre santé. Nous avons avec elles un accord tacite : vous leur offrez le gîte et le couvert, en échange de quoi elles vous rendent de nombreux services. Car le menu gastronomique des bactéries se compose de diverses substances organiques toutes plus appétissantes les unes que les autres : transpiration, déchets alimentaires, sébum…

En contrepartie, vos bactéries vous payent généreusement en nature : dans certaines zones, elles produisent de l’acidité pour empêcher le développement de leurs « cousins » nocifs (virus, microbes…), d’aucunes sont indispensables au bon fonctionnement de l’appareil digestif, tandis que d’autres débarrassent votre peau des excès de sébum.

Et ce ne sont que quelques exemples…

 

« On a toujours besoin de plus petit que soi »

Dans ce contexte, cette maxime populaire prend tout son sens : sans votre microbiote(1), l’ensemble de votre propre faune bactérienne, vous ne seriez pas en train de lire cet article. Les interactions entre les espèces sont bien connues : unis, on est plus forts. C’est vrai dans tous les écosystèmes, comme les forêts.

Chez l’homme, ces interactions magistralement orchestrées par la nature et l’évolution sont tout bonnement fascinantes.

Naturellement, de « mauvaises » bactéries vous peuplent également. La plupart du temps lorsque vous êtes en bonne santé, elles sont en nombre insuffisant pour vous nuire. Mais lorsque vos défenses immunitaires sont affaiblies, vous devenez plus vulnérables : elles en profitent sournoisement pour se multiplier et vous causer toutes sortes de tracas bénins ou plus graves.

 

Abritez-vous la même faune bactérienne que le Dalaï-lama ?

Le microbiote de chacun est unique, ou presque. Il varie en fonction du régime alimentaire : végétariens et carnivores n’hébergent pas tout à fait les mêmes espèces. Mais l’alimentation n’est pas la seule donnée : il est avéré que les femmes abritent plus d’espèces que les hommes, tandis que le microbiote des enfants nés par césarienne n’est pas le même que celui des enfants nés par voie basse. Et en règle générale, le microbiote varie selon les régions du monde.

Quoi qu’il en soit, votre microbiote est un allié de taille.

Alors qu’est-ce qu’on dit ? Merci mes p’tites bactéries !

 

 

(1) Microbiote : ensemble des micro-organismes tels que bactéries, levures ou champignons vivant dans un « microbiosme », c’est-à-dire un milieu défini. Ici, le microbiote est l’ensemble des bactéries que vous hébergez. Et le microbiosme ? C’est vous !

Share this Story