HTS BIO

On parle de biotechnologies dès lors que l’on utilise des micro-organismes pour intervenir dans le processus de transformation de la matière. Notre métier : les biotechnologies appliquées à l’environnement. Depuis 1988, HTS BIO conçoit et fabrique en France des produits et solutions écologiques à la pointe de l’innovation pour le nettoyage et l’entretien, la bioremédiation (dépollution biologique), l’agriculture, l’aquaculture, le traitement des eaux et les plans d’eau.
À propos de nous

PROBIOTIQUES : UN MOT DANS L’AIR DU TEMPS

PROBIOTIQUES : UN MOT DANS L’AIR DU TEMPS

Le vivant au secours du vivant : les probiotiques font de plus en plus parler d’eux.

 

Les probiotiques, c’est tendance !

Côté grand public : en complément d’un traitement allopathique classique, de plus en plus de médecins prescrivent des probiotiques. Et dans l’agroalimentaire, quelques marques (en particulier sur le marché des laitages) commencent à mettre en avant la présence de probiotiques dans leurs produits, sans toutefois rentrer dans le détail.

Côté professionnel, les probiotiques sont largement utilisés en aquaculture et en agriculture, dans les élevages bovins par exemple.

 

 

Mais que sont vraiment les probiotiques ?

Les bactéries : vous en mangez tous les jours… C’est de moins en moins le cas, mais si les grandes marques ne rentrent pas dans le détail sur ce que sont vraiment les probiotiques, c’est probablement en partie pour ne pas effrayer le grand public. La raison ? Soyez forts : les probiotiques ne sont ni plus ni moins que des micro-organismes : bactéries, levures, champignons,… Ceux-ci étant encore largement assimilés à la saleté, aux maladies et à la pourriture ; beaucoup d’entre nous ne sommes pas naturellement enclins à en ingérer en toute sérénité !

Pourtant, vous le savez probablement : des bactéries, vous en mangez tous les jours puisqu’ils sont indispensables à la fabrication d’aliments de base tels que le pain ou les laitages, et surtout, indispensables à notre survie (1)

On parle de biotraitement pour les eaux usées, mais une cure de probiotiques (qu’ils soient prescrits par votre médecin ou naturellement présents dans votre alimentation) est en soi un biotraitement : on « traite » le milieu (les canalisations, votre appareil digestif,…) par l’intervention du vivant.

 

 

À quoi ça sert ?

Une fois que l’on s’est approprié l’idée que l’ingestion de micro-organismes est quelque chose de « normal », on peut aller plus loin pour comprendre comment ça marche.

Le principe est simple : tout milieu est naturellement peuplé de micro-organismes. Ils constituent la « flore bactérienne » et participent à l’équilibre du milieu. Or, il arrive que cet équilibre soit menacé ou mis à mal. Cela peut-être dû à la recrudescence d’un agent pathogène, à une forte concentration d’antibiotiques, à la présence d’un virus ou à un excès —accidentel ou temporaire — de matière organique. L’armée constituée par la flore bactérienne n’est plus assez puissante pour maintenir l’équilibre, elle a besoin de renfort : les probiotiques sont donc des troupes de renfort qui aident à lutter contre l’agent déséquilibrant pour maintenir (préventif) ou rétablir (curatif) l’équilibre du milieu.

On peut donc définir les probiotiques comme des éléments vivants (micro-organismes) absorbés par un être vivant dans l’optique de récolter des bénéfices supérieurs à leur simple valeur nutritive.

Troupes d’élite, les probiotiques ne sont bien sûr pas n’importe quels micro-organismes : ils sont sélectionnés pour leur innocuité bien sûr pour une action ciblée en fonction du besoin et du milieu pour en rétablir l’équilibre. Un exemple : le milieu à traiter peut-être la flore intestinale ou vaginale après un traitement antibiotique.

 

 

Quel est le point commun entre une vache et une crevette ?

En fait, il y en a deux. Le premier : bien cuisinées, elles sont l’une et l’autre absolument délectables (encore que cela ne soit qu’un point de vue). Le second : toutes deux ingèrent potentiellement des probiotiques suivant les choix faits par les éleveurs.

En aquaculture, pour l’élevage des crevettes, les probiotiques favorisent le développement du système digestif — et donc la croissance — et luttent contre les pathogènes. C’est le cas de notre biotraitement VIVAGROTWH® spécialisé dans la lutte anti Vibrio, un agent pathogène dévastateur, véritable bête noire des éleveurs.

En agriculture, de plus en plus de solutions probiotiques sont développées pour permettre aux élevages bovins de gagner en performance en améliorant notamment la croissance et la santé des animaux.

L’action des probiotiques dans la lutte contre les agents pathogènes peut se faire de 3 façons distinctes :

  • Par inhibition,
  • Par lutte ou prédation,
  • Par phénomène de quorum sensing (phénomène naturel sur lequel la recherche commence à se pencher sérieusement) : certaines bactéries pathogènes « sentiraient » la présence de leurs « ennemis » et « choisiraient » de ne pas investir le milieu.

 

 

« Va prendre tes leçons dans la nature, c’est là qu’est notre futur »

Pour le meilleur et pour le pire, l’Homme est doué pour inventer. L’Homme a radicalement changé la morphologie, la chimie et la biologie de notre planète : l’anthropocène, une nouvelle ère géologique – la nôtre – a débuté lorsque les activités humaines ont eu un impact global significatif sur l’écosystème terrestre.

L’exploration du génie du vivant et des trésors qu’il recèle est la promesse d’un « progrès » en marche plus propre et en harmonie avec la Terre et ses habitants.

 

 

(1) Relire l’article de HTS’Mag « Vous hébergez 100 000 000 milliards de bactéries ! »

Share this Story